mercredi 16 février 2011

247 379 signatures pour la démission de Jean Charest - Le premier ministre doit écouter ou démissionner

Le 16 février 2011

Amir Khadir, député de Québec solidaire, a déposé aujourd'hui à l'Assemblée nationale une pétition signée par 247 379 personnes demandant la démission du premier ministre Jean Charest. En nombre et retentissement, il s'agit d'une des plus importantes pétitions déposées à l'Assemblée nationale.

« Au moment où M. Charest prépare son discours inaugural avec lequel il espère tourner la page sur la première moitié de son mandat, cette pétition vient lui rappeler ce que la population attend de lui, quelles mesures il doit prendre pour retrouver la confiance du public, estime M. Khadir. S'il ne peut se hisser à la hauteur d'un homme d'État, alors il est temps qu'il cède sa place. »

La pétition en ligne a été lancée par M. Steve Brosseau, aidé de quelques citoyens, et parrainée par M. Khadir. Pour justifier la demande de « démission du député de Sherbrooke en tant que chef du gouvernement et premier ministre du Québec », la pétition invoque le refus du gouvernement de M. Charest :
  • d'accéder à la demande populaire et des différents partis de l'opposition concernant la mise sur pied d'une commission d'enquête publique sur les liens étroits entre le financement des partis politiques et l'octroi des contrats gouvernementaux;
  • d'accéder à la demande populaire et pour un moratoire sur les gaz de schiste;
  • de tenir compte de l'opposition d'une forte majorité de la population québécoise aux mesures prévues dans le budget 2010.

1 commentaire:

A. Franc-Shi a dit…

À quoi bon tout ces signatures?
Ce qu'il faut en conclure, c'est qu'il n'y a pas de démocratie sans RÉVOCABILITÉ des élus! Depuis la Commune de Paris de 1871, notre élite veut empêcher à tout prix un système politique où les élus seraient à tout moment révocables. Mais sans cette prémisse, il n'y a pas démocratie, mais dictature périodique!

Union Révolution Citoyenne